PETANQUE – AMIR DAKHLALAH ET FALLOU SECK: Jeunes boules aux longs carreaux dominicaux

Amir Dakhlalah (8 ans) et Fallou Seck (11 ans) incarnent inéluctablement la relève de la pétanque sénégalaise en panne de «classe biberon» depuis un certain temps.

Le fils de Hussein Dakhalalah de Rouletaboule de Dakar écrit la poésie du jeu sur les boulodromes domestiques. Alors que le second ayant pour père Ndiaga Seck le président de Diourbel pétanque club (Dpc), rythme et ponctue cette même poésie bouliste. Mais lorsque ces deux mômes de la boule sont opposés, c’est Amir Dakhlalah qui porte souvent l’estocade. Comme ce fut le cas lors de la partie amicale de dimanche dernier au lycée Lamine Guéye de Dakar. C’était en marge de la 16e édition du trophée du président de la Fédération Gassane Ezzedine. Score final 2-1 pour Amir Dakhlalah.

Sur les trois parties au menu de cet amical, Amir Dakhlalah en a remporté deux contre un pour Fallou Seck. Et dire que c’est le gamin diourbellois avait remporté la manche inaugurale sur un score de 11 à 8. Avant de s’incliner dans la foulée par 8 à 11 puis par zéro à 11 (un score «fany» dans le jargon bouliste).

Mais dans ce duel qu’est-ce qui a fait la différence ? Amir Dakhlalah était plus affûté en raison de sa constance aux entraînements. Contrairement à Fallou Seck. Toutefois, le Diourbellois peut prétendre à une revanche dès cette fin de semaine. Ce sera peut-être en marge de la 11e journée du championnat national prévue en doublettes choisies à Thiès.

Il faut par ailleurs reconnaître que l’intérêt de cette partie amicale de dimanche résidait ailleurs. Il expose une fois de plus le problème de la relève au Sénégal. L’un des maux dont souffre actuellement la pétanque sénégalaise avec l’absence de boulistes dames. Pour preuve, les Lions de la boule ne seront pas engagées à l’ensemble des épreuves au menu des 1ers Championnats du monde en doublettes du 13 au 15 avril courant à Gand, en Belgique. Les deux ambassadeurs sénégalais que sont Fara Ndiaye et Weuz Diack ne disputeront que les parties en individuel et la doublette hommes. Pas la moindre trace sénégalaise dans l’épreuve de doublettes mixte.

Souleymane SECK (jourdesport.sn)

Classement 10e journée doté Coupe Gass

Grand concours

1er Papa Mbodji (Kaolack)

2e Adama Diassé (Renaissance Saint-Louis)

3e François Ndiaye «Fara» (Saly Mbouliste)

4e El Hadji Thiam (Louga)

5e Bathie Sall (Louga)

6e Weuz Diack (Rouletaboule Dakar)

7e Khadim Ciss (Saint Louis pétanque club)

8e Charles Guéye (Diourbel)

9e Mactar Thiam (Diourbel)

10e Yoss Bader (Sporting Dakar)

11e Hussein Dakhlalah (Rouletaboule Dakar)

12e Lidy Ndiaye (Thiès)

13e Gaoussou Sokhodine (Saly)

14e Fadiour Samb (Dieuppeul Dakar)

15e Cheikhna Touré (Thiès)

16e Weuz Ndiaye (Sococim)

Consolante

1er Yakhya Diop (Renaissance Saint-Louis)

2e Hajou Belly (Sporting Dakar)

3e Alioune Sidibé (Sococim)

4e Ousmane Ngom «L’homme» (Cap Verdienne)

5e Laye Guéye (Diourbel)

6e Insa Seck (Saint-Louis pétanque club)

7e Elimane Diop (Thiès)

8e Léo Basse (Mermoz)